Copyright © 2019 -Julie Drappier - Tous droits réservés - Designed by Momentum

Rechercher
  • Julie Drappier

Le développement de l'enfant et les écrans

La vie est un jeu pour le petit enfant. Jouer est vital pour lui. Par le jeu il découvre et s’approprie le monde. Quand il joue, il vit pleinement, intensément.


“L’enfant ne joue pas pour apprendre, il apprend parce qu’il joue.” Jean Epstein.





Bienveillance et développement cérébral


L’enfant ne connais pas le devoir. Il ne vit pas en se disant “Je dois, il faut, il est l’heure.” Il n’a pas la notion du temps, il vit dans le présent. C’est pour cela qu’il est important que nous, adultes, soyons bienveillants, chaleureux et soutenants. Il est important de réaliser que nous sommes la clé d’un enfant heureux, sociable, apaisé, motivé et créatif.


Ce qui donne de la joie à l’enfant est bon pour son développement cérébral. Jouer, rire, s’amuser, se rouler par terre, grimper, imiter, courir sont indispensables au bon développement de son cerveau. Dans ces moments là, une molécule cérébrale appeler BDNF (Brain-Derived Neurotrophic Factor) est sécrétée. Cette molécule est un facteur de croissance neuronale qui intervient dans les processus de création et de connexions neuronales qui assure le bon développement du cerveau.


Bien sûr, les adultes doivent savoir exprimer leurs désaccords, transmettre des valeurs, montrer la voie. L’essentiel est d’agir en douceur et avec compréhension. La vie est mouvante, fluctuante, avec des hauts et des bas, il faut du temps pour forger un adulte et beaucoup de patience.


Ma pause sans écran


On a pu constater une augmentation exponentielle du nombre d’écrans et d’objets connectés dans les familles ces dernières années. Une nouvelle activité qui s’est invitée dans nos vies. Néanmoins, le nombre d’heures que compose une journée ou, le nombre d’heures nécessaire de sommeil à la bonne santé physique et mentale n’a pas changé.


Il ne s’agit pas d’éradiquer les écrans de notre vie, mais comme tout, de trouver un point d’équilibre. Un enfant qui joue avec ses mains, un enfant que l’on regarde jouer, et avec qui l’on joue, échange, est un enfant qui épanouit en lui-même l’arbre de la pensée et du langage.


Tout comme manger varié et équilibré est la clé d’une bonne santé physique, mental et émotionnelle, jouer varié et équilibré est indispensable au bon développement du cerveau. La variété et la nouveauté permettent d’enrichir les expériences sensorielles, motrices, relationnelles, langagières et cognitives de l’enfant. Pour cela, je vous propose de découvrir 30 jeux (qui ne nécessitent aucuns achats supplémentaires de ce que l’on a déjà la maison) à partager et expliqués par 3 orthophonistes investies dans la prévention :


Ci-dessous trois exemples de jeu avec quelques unes de leurs indications :


Jean qui rit, Jean qui pleure : dès la naissance, vivez un moment de partage avec votre enfant en lui faisant découvrir différentes expressions avec votre visage. Veillez à vous mettre face à lui, le visage bien éclairé, pour l’aider à capter le regard ;les moments d’attentions et d’imitations sont indispensables à la construction du langage car les adultes sont de vrais modèles.

La main à la pâte : à partir de 1-2 ans, proposez à votre enfant de découvrir différents aliments comme il l’entend. Cela peut être au moment des repas comme en dehors (par exemple pendant la préparation de celui-ci) ;votre enfant a exploré sa bouche depuis qu’il y met des objets et que vous lui donnez à manger. S’opère un virage important car l’autoriser à “toucher” évitera à votre enfant d’être trop sélectif dans son alimentation.

Boulettes et confettis : à partir de 1-2 ans, rassemblez différents papiers de tailles et textures différentes dans un contenant. Amusez-vous ensemble à expérimenter tout ce qu’on peut faire avec du papier (froisser, déchirer, déchiqueter et bien sûr tenter de le mettre dans sa bouche) ;vivre la transformation des objets est indispensable pour que l’enfant comprenne les lois physiques des objets qui l’entourent, c’est comme cela qu’il construit sa pensée logique.


Tous à vos jeux,


Naturellement votre,


Julie

Sources : Ma pause sans écran, Carole Vanhoutte, Florence Lerouge et Elsa Job-Pigeard ; Vivre heureux avec son enfant, Dr Catherine Gueguen.

2 vues